2016-02-27

Chronique de la ronde 2 du Montcalm V (saison 2015-2016)

Chronique de la ronde 2 du Montcalm V (saison 2015-2016)


Nouveaux inscrits

Trois joueurs commençaient leur tournoi cette semaine, en ronde 2 :

  • Gaétan Gaulin (1995) ;
  • Dominic Dubé (1884) ;
  • Marc Paré (1703/5).

Bienvenue à Marc, qui fait ses débuts parmi nous !




Abandons

Parallèlement aux nouvelles inscriptions, deux joueurs ont abandonné le tournoi :

  • Benoît Garneau (1850) ;
  • Martin Lescarbeau (1690).



Repos et exemptions (aussi appelés « byes » en anglais)

Trois joueurs ont sollicité un repos cette semaine et reçoivent donc un demi-point :

  • D. Lamontagne (1809)
  • S. Chabot (1235)
  • S. Yergeau (1151)



Résultats

Cette semaine, les seules surprises furent des nulles : d'abord, au quatrième échiquier, l'auteur de ces lignes a fait nulle (et aurait même pu gagner) contre l'expert Martin Fecteau, malgré les presque trois cents points de différence de cote ; ensuite, à l'échiquier 7, Paul Cummins a signé une autre nulle contre un autre expert, Dominic Cournoyer, qui a de la difficulté en ce début de tournoi ; enfin, à l'échiquier 8, c'est Philippe Gingras qui prend le demi-point à un autre expert, Gaétan Gaulin. Trois demi-surprises, donc, qui montrent que les experts ne sont pas à l'abri des déconvenues.


#1 : R. Tremblay (2171)     [1-0]     K. Bahadi (1900)
#2 : M. Sarra-Bournet (1898)     [0-1]     C. Lessard (1997)
#3 : G. Lapierre (1892)     [0-1]     B. Auger (1921)
#4 : M. Fecteau (1915)     [1/2-1/2]     A. Ripoll (1652)
#5 : R. Plante (2134)     [1-0]     Dom. Dubé (1884)
#6 : M. Paré (1703/5)     [0-1]     J. Betancourt (2038)
#7 : D. Cournoyer (2026)     [1/2-1/2]     P. Cummins (1805)
#8 : P. Gingras (1785)     [1/2-1/2]     G. Gaulin (1995)
#9 : S. Stoyanova (1453)     [0-1]     S. Beaudoin (2158)
#10 : Dan. Dubé (1942)     [1-0]     P. Lê-Huu (1244)
#11 : É. Dumont (1652)     [1-0]     F. Couture (1156)
J. Hines (1420)     [1]     Repos non sollicité

Vous pouvez retrouver ces résultats sur le site du club (cliquez ici).




Classement

Au classement général, trois joueurs sont encore en tête avec un score parfait : le Maître Réjean Tremblay et les experts Claude Lessard et Bertrand Auger. Ils sont cependant suivis de près par un groupe de six joueurs, de force inégale, tandis que le peloton suit à un point derrière et n'a pas dit son dernier mot.

  • 2 sur 2 :
    • Réjean Tremblay (2171) ;
    • Claude Lessard (1997) ;
    • Bertrand Auger (1921) ;
  • 1,5 sur 2 :
    • Réjean Plante (2134) ;
    • Juan-Mauricio Betancourt (2038) ;
    • Martin Fecteau (1915) ;
    • Danny Lamontagne (1809) ;
    • Arthur Ripoll (1652) ;
    • Sébastien Chabot (1235) ;
  • 1 sur 2 :
    • Stéphane Beaudoin (2158) ;
    • Dominic Cournoyer (2026) ;
    • Gaétan Gaulin (1995) ;
    • Daniel Dubé (1942) ;
    • Khalid Bahadi (1900) ;
    • Marc Sarra-Bournet (1898) ;
    • Gaétan Lapierre (1892) ;
    • Paul Cummins (1805) ;
    • Philippe Gingras (1785) ;
    • Éric Dumont (1652) ;
    • Jason Hines (1420) ;
  • 0,5 sur 1 :
    • Martin Lescarbeau (1690) ;
  • 0,5 sur 2 :
    • Dominic Dubé (1884) ;
    • Marc Paré (1703/5) ;
    • Samuel Yergeau (1151) ;
  • 0 sur 1 :
    • Benoît Garneau (1850) ;
  • 0 sur 2 :
    • Stela Stoyanova (1453) ;
    • Pascal Lê-Huu (1244) ;
    • François Couture (1156) ;

Les résultats sont sur le site du club (cliquez ici).




Appariements prévus en ronde 3 pour les meneurs


Arbitre


#1 : C. Lessard   BN   2,0/2    vs    R. Tremblay   NB   2,0/2
#2 : B. Auger BN 2,0/2 vs R. Plante NB 1,5/2

Cinq joueurs suivent à 1.5/2 mais LAMONTAGNE 1809 (E) ne sait pas encore s`il prendra un deuxième BYE consécutif.

Il a jusqu`à 18h00 jeudi le 03 mars 2016 pour le confirmer à l`arbitre.

#0 : S. Yergeau   N-   0,5/2    vs    BYE sollicité à 0.5 point en ronde # 3.

Gaétan Lapierre, arbitre, le 25 février 2016  23h55
(418) 688-0961(rés./avec répondeur)(Avant 18h00 le jeudi)
gaetan.lapierre@hotmail.com (Avant 22h00 le mercredi)


Mise à jour

Avec le BYE de 0.5 point à Lamontagne en ronde # 3 (à 2.0/3), les 2 premiers échiquiers demeurent inchangés alors que les 2 échiquiers suivants deviennent:


#1 : C. Lessard   BN   2,0/2    vs    R. Tremblay   NB   2,0/2
#2 : B. Auger BN 2,0/2 vs R. Plante NB 1,5/2
#3 : J. Betancourt BN 1,5/2 vs A. Ripoll BN 1,5/2
#4 : S. Chabot -- 1,5/2 vs M. Fecteau NB 1,5/2

NOTES DE L`ARBITRE:

  1. Ripoll a déjà joué (= en ronde # 2) contre Fecteau.
  2. Seul Ripoll n`a pas la bonne couleur.
  3. En cas de nombre impair de joueurs à la ronde # 3 jeudi à 18h00+ votre arbitre se réserve le droit de prendre un BYE à 0.5 point pour faire jouer les joueurs n`ayant pas demandé un BYE à l`arbitre. Actuellement, il y a 23 joueurs à apparier en y comptant votre arbitre.

Gaétan Lapierre, arbitre, le 29 février 2016  17h43
gaetan.lapierre@hotmail.com(Avant 22h00 le mercredi)
(418) 688-0961 (rés./avec répondeur)(Avant 18h00 le jeudi)


NdArthur : Bien entendu, ces appariements ne valent que dans l'hypothèse où tous ces joueurs se présenteraient. Donc rien n'est certain car un joueur peut décider à la dernière minute (ou plus exactement, avant jeudi à 18 heures) de prendre un repos, ce qui pourrait modifier les appariements.

Ce rappel est indispensable car deux personnes au moins m'ont signalé qu'elles avaient commencé à se préparer contre un premier adversaire, avant de voir que les appariements avaient changé et de se préparer contre un autre, pour finalement jouer jeudi soir contre un troisième ! Donc ne préparez que si vous en avez le temps et l'envie, et ne soyez pas déçus si vous rencontrez quelqu'un d'autre : toute préparation peut resservir un autre jour !




Parties

À l'échiquier roi, Réjean Tremblay jouait contre Khalid Bahadi et espérait gagner de façon plus « conventionnelle » que la semaine dernière, mais ce n'a pas été exactement le cas (sans que son adversaire soit attaqué par une chèvre sur René-Lévesque, tout de même).

Tremblay - Bahadi



(Position après 20...Txf2)

C'est sur le terrain de l'Est-indienne que les joueurs s'affrontaient, Réjean optant pour le grand roque face au petit roque de Khalid. Cette dissymétrie promettait un combat intéresssant. Bientôt, l'avantage est passé du côté des noirs, Khalid braquant dangereusement son deuxième fou vers le roque adverse par 13...Ff5, tandis que Réjean tassait son roi toujours plus dans le coin. La riposte blanche s'est alors organisée, passant d'abord par l'échange des dames après 15. Cb5 et le placement du fou blanc de cases blanches en opposition à son homologue par 17. Fd3. La pression des pièces noires était alors retombée, mais Khalid conservait un avantage, notamment grâce au pion de plus conservé après 20. Cxd6 Txf2.

Ce pion a néanmoins été récupéré quelques coups plus tard par 22. Fxd4. La position était alors égale, et Khalid, en grande pression de temps, n'a pas vu le spectaculaire 22...Th2, qui gagnait un pion grâce aux menaces de mat du couloir. Il s'est contenté, plus prudemment, de chasser le cavalier par 25...a6, sur quoi Réjean n'a eu qu'à ramener le cheval en d4, où il était bien placé.

Et c'est alors que coup de tonnerre ! Khalid a perdu au temps. Voilà qui est bien de valeur pour une partie qui offrait de belles perspectives de bataille !


Tremblay - Bahadi

(Ceux qui ont du mal avec l'interface Javascript de ce site peuvent la voir sur le site du Montcalm [cliquez ici] ou sur QuébecÉchecs [cliquez là].)



  • À l'échiquier 2, Marc Sarra-Bournet affrontait la sicilienne de Claude Lessard, et l'a jouée façon grand Prix, évitant les grandes lignes de cette ouverture si piégeuse... et c'est sur Claude que le piège aurait dû se refermer en premier lieu car, sans doute occupé par l'attaque que Marc montait contre son roque, il n'a pas vu la simple menace qui lui pendait au-dessus de la tête après 11. exf5 : dans la perspective d'échanges multiples, il a appliqué le principe « un "tiens !" vaut mieux que deux "tu l'auras" » et a pris le matériel le premier par 11...bxc4, sans voir que 12. f6! faisait éclater son camp en éclat. Claude, selon ses propres termes, était donc « complètement feniiii ».


    Sarra-Bournet - Lessard



    (Position après 11...bxc4)

    Cependant, il faut reconnaître que c'était loin d'être évident, et Marc a préféré le logique 12. fxe6 pour renforcer son attaque sur f7, mais après 13. Cxf7, Claude a réussi à esquiver la fourchette par 13...Dd4+, suivi de 14...O-O. Une fois la poussière de l'attaque retombée après 17. Fxe7, un rapide état des lieux montrait que les blancs restaient avec une pièce de moins sans compensation. Lorsque les dames se sont échangées au vingtième coup, l'avantage noir s'est stabilisé.

    Mais Marc, on le sait, n'est pas joueur à abandonner facilement et a souvent sauvé des situations compromises par sa pugnacité. Il s'est donc accroché et a continué la lutte, quoiqu'il n'y eût rien à faire pour éviter les échanges qui augmentaient inexorablement l'avantage de Claude : au trentième coup, Claude possédait un fou contre un pion. C'est grâce ce pion, qu'il a réussi à transfomer en pion passé, que Marc a tenté de l'emporter, mais la technique de Claude a été sans faille et lui a permis de l'emporter. Un beau combat de bout en bout !


    Sarra-Bournet - Lessard

    (Ceux qui ont du mal avec l'interface Javascript de ce site peuvent la voir sur le site du Montcalm [cliquez ici] .)



  • Au troisième échiquier, Gaétan Lapierre, notre arbitre, avait sa casquette de joueur pour affronter Bertrand Auger, qui a répliqué sans surprise par la française au 1. e4 de Gaétan. Mais c'est finalement vers un gambit dame que la partie s'est orientée, la position ressemblant fort au cinquième coup à la variante d'avance de la Caro-Kann, mais sans le pion 'c' pour les blancs ni le pion 'e' pour les noirs. Après un bon développement des deux camps, Gaétan, sans doute perturbé par le bris de la machine à café du club, a joué le fautif 12. Cd2?, dont Bertrand, dont le redoutable talent tactique est bien connu, a aussitôt profité !



    Joue-la comme Bertrand !



    (Position après 12. Cd2)
    Ce retrait fautif du cavalier permet aux noirs une petite combinaison qui leur donne un bon avantage. La voyez-vous ?

    Cliquez sur le bouton pour voir la solution.


    Gaétan a cependant aggravé son cas par la réplique fautive 13. f4?, offrant à Bertrand la magnifique case d3 (toujours à cause de ce maudit cavalier en d2) pour y loger son cavalier, puis son fou, lequel, en se retirant en c4, empêchait durablement le roque blanc et empâchait Gaétan de mettre son roi à l'abri.

    C'est alors que Gaétan a choisi de brûler ses vaisseaux et de lancer bravement ses pions à l'attaque contre le roque adverse par 16. g4?!. La manœuvre était objectivement désespérée, mais qui sait ? La fortune sourit aux audacieux, dit-on, et ce coup de bluff était peut-être ce que les blancs avaient de mieux à faire. Bertrand, cependant, n'est pas né de la dernière pluie et sans perdre son sang froid, il a braqué sa tour au centre (17. Te8!) pour profiter de l'exposition du roi adverse. Le mieux pour les blancs était de mettre leur cavalier au milieu du feu adverse par 18. Ce5, mais ils ont choisi, à la place, de tasser leur roi vers l'aile-dame, malgré le peu de protection qu'il pouvait y chercher, mais Bertrand a alors placé une seconde combinaison.



    Joue-la comme Bertrand ! (bis)



    (Position après 18. Rd1)
    La position des blancs est très fragile, mais quels sont les coups les plus précis pour la faire s'écrouler ?

    Cliquez sur le bouton pour voir la solution.


    Dès lors, la position blanche était intenable et les blancs perdaient quelques coups plus tard. Une partie à oublier pour Gaétan, qui, en tardant à roquer, a offert à Bertrand l'occasion de superbes pointes tactiques !


    Lapierre - Auger

    (Ceux qui ont du mal avec l'interface Javascript de ce site peuvent la voir sur le site du Montcalm [cliquez ici] .)



  • Au quatrième échiquier, pendant ce temps, j'avais les noirs contre Martin Fecteau, et je savais que la tâche qui m'attendait n'était pas facile. C'est pourquoi j'ai été contraint de prendre beaucoup de temps pour les premiers coups afin de ne pas me retrouver dans une situation difficile dès l'ouverture.

    De fait, la position est restée égale jusqu'aux environs du 18e coup, où Martin pouvait prendre l'avantage en gardant son fou en a3 et en jouant 20. Tad1. Il a toutefois préféré 20. Fb2, qui perdait l'avantage.

    Deux coups plus tard, j'ai donné le seul fou qui me restait par 22...Fxd5 pour pouvoir loger quelques coups plus tard un cavalier sur l'avant-poste idéal d3 (24...Cd3). Puis, mon second cavalier s'est lancé à son tour pour attaquer simultanément le fou de cases noires et une tour. Ici, Martin aurait dû logiquement dû échanger la tour menacée par 27. Txd8+, mais il a étrangement préféré sauver le fou par 27. Fb2. Bien sûr, après le gain de la qualité par 27...Cxd4, les blancs disposaient d'un excellent fou par 28. Fxd4!, mais il m'a suffi de rendre la qualité par 28...Txd4! pour me retrouver dans une excellente position, avec un précieux pion d'avance.

    Martin a alors échangé son fou contre mon cavalier si bien placé, mais ce faisant (32. Fxd3), il m'a donné un pion passé très avancé en d3, qui aurait dû m'assurer la victoire. En effet, après avoir forcé l'échange des dames par 41...Tc2, la majorité de pions à l'aile-dame, couplée à une position active de la tour aurait dû me garantir un gain assez simple. Cependant, comme j'avais dépensé beaucoup de temps et, disons-le aussi, beaucoup d'énergie dans les coups précédents, je n'ai pas réussi à trouver de plan de gain.

    Car il faut ici rendre hommage à Martin pour le fait qu'il a joué toute la partie très vite, ce qui explique assurément les erreurs qu'il a commises. Ensuite, il a fait preuve d'une grande combattivité pour continuer à me poser des problèmes, et ça a payé ! Le moment où l'on peut estimer que j'ai le plus directement laissé filer le gain est le 59e coup, où il fallait bien sûr jouer 59...b5, pour ensuite pousser a4. Au lieu de quoi, j'ai poussé a4 tout de suite, mettant soudain ma tour dans une position très passive, ce qui assurait à Martin la nulle. Il est à noter qu'il aurait pu l'obtenir dès le 67e coup, car au moment où je m'emparais du dernier pion par 67...Txf4, il n'avait qu'à jouer 68. Txf4 Rf2 pour avoir l'opposition. C'est que j'ai vu trop tard, mais peu importait : Martin a quand même joué assez bien pour s'assurer le partage du point.

    En définitive, si je n'ai pas à rougir de ma partie, je regrette naturellement d'avoir ainsi manqué le gain, mais je dois reconnaître que Martin a joué de manière très assurée, compensant par son expérience les erreurs que sa vitesse de jeu pouvait lui faire commettre, sans flancher malgré l'heure tardive. Chapeau !


    Fecteau - Ripoll

    (Ceux qui ont du mal avec l'interface Javascript de ce site peuvent la voir sur le site du Montcalm [cliquez ici] ou sur QuébecÉchecs [cliquez là].)



  • Au cinquième échiquier, Réjean Plante jouait avec les blancs contre Dominic Dubé, qui était sur une lancée de 6 victoires consécutives et pointe maintenant à 1884 ! Après une Réti qui a pris quelques allures de scandinave, Dominic a commis une première imprécision par 9...Db4 : cette menace était prématurée, et a eu des conséquences sur le restant de la partie, marquée par le thème du mauvais positionnement de la dame noire.

    En effet, après avoir refusé l'échange des dames (12. Dc1), Réjean mettra beaucoup d'énergie à essayer de la coincer, mais en vain. Il a cependant manqué une belle occasion au 23e coup, où 22...Fc4?? lui donnait la chance de jouer 23. a4, coup qui permettait de priver le fou c4 d'un de ses défenseurs (le cavalier b6 et la dame b5) dans toutes les variantes. Réjean a préféré le plus sûr 23. Tc2, avec tout de même un bel avantage. D'autres occasions de combinaisons se sont ensuite présentées, qu'il serait trop long de détailler ici, mais c'est sur 33. Cc5 que la partie a bel et bien basculé. En effet, non seulement Dominic a dû donner un cavalier pour éviter de perdre la dame (si 33...Db6, alors 34. Cxa4 Fxa4 et 35. Cc4 gagne) mais il s'est retrouvé face à une paire de pions liés extrêmement dangereuse en c5 et d6. Dès lors, la position noire était perdue et Réjean l'a emporté

    Un beau combat, au final, où les adversaires ont toutefois manqué peut-être de continuité dans leur plan : Dominic, parce que le mauvais placement de ses pièces lui laissait peu de possibilités, et Réjean parce qu'il avait au contraire tellement de possibilités qu'on a l'impression qu'il ne savait laquelle choisir ! Mais dans cette dissymétrie, c'est en général le camp qui a le plus d'ouvertures qui l'emporte, et ç'a été le cas ici. Bravo à Réjean pour cette victoire !


    Plante - Dubé (Dominic)

    (Ceux qui ont du mal avec l'interface Javascript de ce site peuvent la voir sur le site du Montcalm [cliquez ici] .)



  • *** Commentaire sur la partie 6 ***




  • Au septième échiquier, Dominic Cournoyer a joué l'anglaise, à quoi Paul Cummins a répliqué par la hollandaise. La partie est longtemps restée égale, jusqu'au 26e coup où Paul s'est emparé du pion c5 par 26...Cxc5. Mais cet avantage a été de courte durée : profitant de la position isolée de la tour blanche en a8, Paul a tenté de lancer une attaque des pions e et f, soutenus par la dame et la tour, sur le roque adverse, mais celui-ci était solide, et après 33. Cxe4, c'est Paul qui s'est retrouvé en grand danger !

    Il s'est cependant défendu bec et ongles, malgré la perte nécessaire d'un qualité au 36e coup (36. Txc6). Tant que les dames sont sur l'échiquier, tout est possible, cependant, et Dominic a commis une première erreur par 39. Df5+, qui permettait à Paul de trouver l'égalité par 39...Fg6. Mais au coup suivant, 40...De6 au lieu de 40...De5 permettait à Dominic de reprendre la tête, qu'il gardera jusqu'à 44. Txc7?. Paul pouvait alors repasser à l'attaque et sur 45. Rg1, réponse fautive à son échec, il avait même pratiquement le gain en mains : en effet, après 45...De1+ 46. Rh2, il fallait trouver le coup d'attente 46...Fe4, qui menaçait de mat en h1 sans découvrir le roi. Sur 47. Rh3 (forcé), 47...h5 forçait les blancs à sacrifier la tour en g7 pour éviter le mat. Sans doute par manque de temps et heureux de s'en tirer à si bon compte, Paul a préféré répéter l'échec, manquant une occasion en or de renverser la table, mais qui n'a jamais vécu pareille situation ?

    Une bonne partie, en somme, bien dans le style tactique de nos deux amis, où la chance a changé plusieurs fois de camp pour finalement rester au centre. Merci à Dominic et Paul pour ce beau combat !


    Cournoyer - Cummins

    (Ceux qui ont du mal avec l'interface Javascript de ce site peuvent la voir sur le site du Montcalm [cliquez ici] .)



  • Au dixième échiquier, Goliath - Daniel Dubé affrontait David - Pascal Lê-Huu, et ce dernier n'a pas démérité. Pascal, en effet, dont nous n'avons que trop peu souvent l'occasion de publier les parties, a montré les progrès qu'il a effectués en jouant l'ouverture de façon correcte, même s'il s'est malencontreusement créé un pion arriéré faible en d6. Conscient de cette faiblesse, néanmoins, c'est un plan audacieux qu'il a tenté de s'en dégager en supprimant le pion e4 : 11...Fb7 suivi de 12...Cxe4?!, pour reprendre la pièce par 13...d5.

    Même si, en fin de compte, la combinaison échouait en raison de 14. Tfd1, il y avait de l'idée, comme on dit, et on ne peut que féliciter Pascal d'avoir osé le sacrifice : qui ne tente rien n'a rien, et on voit bien que Daniel avait commencé les manœuvres contre d6.

    Dans la suite de la partie, Daniel s'est montré intraitable pour valoriser son avantage, finissant dans une belle position où sa dame est offerte mais imprenable après 22. Txe8. Le coup final du texte, 24. Dxf8, répète le motif mais pour en faire cette fois un joli mat.

    Chapeau donc à Pascal pour son audace, qui finira par payer, et à Daniel pour son attaque irréfragable et esthétique !


    Dubé (Daniel) - Lê-Huu

    (Ceux qui ont du mal avec l'interface Javascript de ce site peuvent la voir sur le site du Montcalm [cliquez ici] ou sur QuébecÉchecs [cliquez là].)



  • *** Commentaire sur la partie 11 ***






À jeudi pour la ronde médiane de notre tournoi !


--Arthur


[Event "Montcalm 5"]
[Site "Club d'échecs Montcalm"]
[Date "2016.02.25"]
[Round "2"]
[Board "1"]
[White "Tremblay, Réjean"]
[Black "Bahadi, Khalid"]
[WhiteElo "2171"]
[BlackElo "1900"]
[Result "1-0"]
[PlyCount "51"]
[MontcalmGameNumber "2650"]
[QuebecEchecsMessageNumber "70123"]

1. d4 Nf6 2. c4 g6 3. Nf3 Bg7 4. Nc3 O-O 5. Bf4 d6 6. h3 Nh5 7. Bh2 c5 8.
Qd2 cxd4 9. Nxd4 Nc6 10. e3 Nxd4 11. exd4 e5 12. O-O-O Qa5 13. Kb1 Bf5+ 14.
Ka1 exd4 15. Nb5 Qxd2 16. Rxd2 Rfe8 17. Bd3 Bxd3 18. Rxd3 Re2 19. g4 Nf6
20. Nxd6 Rxf2 21. Be5 Re2 22. Bxd4 b6 23. Rdd1 Rd8 24. Nb5 Rd7 25. Bc3 a6
26. Nd4
{Les noirs perdent au temps.} 1-0

[Event "Montcalm 5"]
[Site "Club d'échecs Montcalm"]
[Date "2016.02.25"]
[Round "2"]
[Board "2"]
[White "Sarra-Bournet, Marc"]
[Black "Lessard, Claude"]
[WhiteElo "1898"]
[BlackElo "1997"]
[Result "0-1"]
[PlyCount "100"]
[MontcalmGameNumber "2652"]

1. e4 c5 2. Nc3 Nc6 3. f4 g6 4. Nf3 Bg7 5. Bc4 e6 6. f5 gxf5 7. d3 Nge7 8. O-O
a6 9. Ng5 b5 10. Qh5 Ne5 11. exf5 bxc4 12. fxe6 dxe6 13. Nxf7 Qd4+ 14. Kh1 O-O
15. Bg5 Rxf7 16. Rxf7 Nxf7 17. Bxe7 Bb7 18. Rf1 Nh6 19. Bxc5 Qg4 20. Qxg4 Nxg4
21. Rf4 Rc8 22. Rxg4 Rxc5 23. d4 Rf5 24. Kg1 Kf7 25. Ne2 Bh6 26. Rg3 Be4 27.
Rc3 Bd2 28. Ng3 Bxc3 29. Nxf5 Bxf5 30. bxc3 Bxc2 31. Kf2 Kf6 32. Kf3 a5 33. a3
Kf5 34. g4+ Kg5 35. Kg3 a4 36. h4+ Kg6 37. Kf4 Bd1 38. Kg3 h6 39. Kf4 Kf6 40.
g5+ hxg5+ 41. hxg5+ Kg6 42. Ke5 Kxg5 43. Kxe6 Kf4 44. Kd5 Be2 45. Kc5 Ke3 46.
d5 Kd3 47. Kb4 Bf3 48. d6 Bc6 49. Kc5 Bd7 50. Kb4 Be8
{Les blancs abandonnent.} 0-1

[Event "Montcalm 5"]
[Site "Club d'échecs Montcalm"]
[Date "2016.02.25"]
[Round "2"]
[Board "3"]
[White "Lapierre, Gaétan"]
[Black "Auger, Bertrand"]
[WhiteElo "1892"]
[BlackElo "1921"]
[Result "0-1"]
[PlyCount "62"]
[MontcalmGameNumber "2651"]

1. e4 e6 2. c4 c6 3. d4 d5 4. cxd5 exd5 5. e5 Bf5 6. Nc3 Bb4 7. a3 Ba5 8.
Be3 Ne7 9. b4 Bc7 10. Nf3 O-O 11. Be2 Nd7 12. Nd2 Nxe5 13. f4 Nd3+ 14. Bxd3
Bxd3 15. Nf3 Bc4 16. g4 Ng6 17. Qd2 Re8 18. Kd1 Bb3+ 19. Kc1 Rxe3 20. Ne5
Nxe5 21. Qxe3 Nc4 22. Qe1 Qf6 23. Ne2 Ba4 24. Ra2 Re8 25. Rf1 Re3 26. Qf2
Qg6 27. f5 Qg5 28. h4 Qe7 29. g5 Qe4 30. f6 Rxa3 31. Rxa3 Qc2#
{Les noirs matent.} 0-1

[Event "Montcalm 5"]
[Site "Club d'échecs Montcalm"]
[Date "2016.02.25"]
[Round "2"]
[Board "4"]
[White "Fecteau, Martin"]
[Black "Ripoll, Arthur"]
[WhiteElo "1915"]
[BlackElo "1652"]
[Result "1/2-1/2"]
[PlyCount "148"]
[MontcalmGameNumber "2649"]
[QuebecEchecsMessageNumber "70099"]

1. Nf3 d5 2. g3 Nf6 3. Bg2 e6 4. c4 Be7 5. d4 O-O 6. O-O dxc4 7. Ne5 c5 8.
dxc5 Bxc5 9. Nxc4 Qe7 10. Nc3 Rd8 11. Qb3 Nc6 12. e3 e5 13. Ne4 Ne8 14. Qb5
Bd6 15. Ncxd6 Nxd6 16. Qe2 Bf5 17. Nc3 Be6 18. b3 f5 19. Ba3 Qf6 20. Bb2
Qe7 21. Rfd1 e4 22. Nd5 Bxd5 23. Rxd5 Nb4 24. Rd4 Nd3 25. Ba3 Qf6 26. Rd1
Nb5 27. Bb2 Nxd4 28. Bxd4 Rxd4 29. exd4 Qxd4 30. Qc2 Rd8 31. Bf1 Kf7 32.
Bxd3 exd3 33. Qd2 Kf6 34. h4 h6 35. Rc1 Qe4 36. Re1 Qc6 37. Rc1 Qf3 38. Re1
Rd6 39. Qc3+ Kg6 40. Qd2 Rc6 41. Re3 Rc2 42. Rxd3 Rxd2 43. Rxf3 Rxa2 44.
Rd3 Ra3 45. Kg2 Ra6 46. Rd7 Rb6 47. Rd3 Kf6 48. Kf3 Ke5 49. Ke3 g5 50. hxg5
hxg5 51. f4+ gxf4+ 52. gxf4+ Kf6 53. Kf3 Kg6 54. Kg3 Kh5 55. Rf3 Rg6+ 56.
Kf2 Rb6 57. Kg3 Rb4 58. Rd3 a5 59. Rf3 a4 60. bxa4 Rxa4 61. Rb3 Ra7 62. Kh3
b5 63. Rxb5 Ra3+ 64. Kg2 Kg4 65. Rb4 Rg3+ 66. Kf2 Rf3+ 67. Kg2 Rxf4 68. Rb8
Rd4 69. Rb2 f4 70. Rf2 Rd3 71. Ra2 Rg3+ 72. Kf2 Kh3 73. Ra8 Rg2+ 74. Kf3
Rg4
{Nulle.} 1/2-1/2

[Event "Montcalm 5"]
[Site "Club d'échecs Montcalm"]
[Date "2016.02.25"]
[Round "2"]
[Board "5"]
[White "Plante, Réjean"]
[Black "Dubé, Dominic"]
[WhiteElo "2134"]
[BlackElo "1884"]
[Result "1-0"]
[PlyCount "83"]
[MontcalmGameNumber "2653"]

1. Nf3 d5 2. c4 Nf6 3. cxd5 Qxd5 4. Nc3 Qa5 5. g3 g6 6. Bg2 Bg7 7. O-O O-O
8. d4 c6 9. Bf4 Qb4 10. Qc2 Be6 11. a3 Qb3 12. Qc1 Nd5 13. Bh6 f6 14. Bxg7
Kxg7 15. Ne4 Nd7 16. Ned2 Qb6 17. e4 Nc7 18. Nc4 Qb5 19. Ne3 Rac8 20. Rd1
Nb6 21. b4 Rfd8 22. Rd2 Bc4 23. Rc2 Bd3 24. Rc5 Qa4 25. Qc3 Bb5 26. Qb2 Ne6
27. Rcc1 Nc7 28. Nd2 Qa6 29. Nb3 Na4 30. Qd2 e5 31. Bh3 Rb8 32. d5 Rd6 33.
Nc5 Nxc5 34. bxc5 Rdd8 35. d6 Na8 36. Ng4 Rh8 37. d7 Rbd8 38. Qd6 Rhf8 39.
Nxf6 Qa5 40. Qe7+ Rf7 41. Ne8+ Kg8 42. Be6
{Les noirs abandonnent.} 1-0


[Event "Montcalm 5"]
[Site "Club d'échecs Montcalm"]
[Date "2016.02.25"]
[Round "2"]
[Board "7"]
[White "Cournoyer, Dominic"]
[Black "Cummins, Paul"]
[WhiteElo "2026"]
[BlackElo "1805"]
[Result "1/2-1/2"]
[PlyCount "93"]
[MontcalmGameNumber "2654"]

1. c4 f5 2. Nf3 Nf6 3. Nc3 e6 4. g3 Be7 5. Bg2 O-O 6. O-O Qe8 7. Rb1 d6 8.
b4 Na6 9. b5 Nc5 10. d4 Nce4 11. Nxe4 Nxe4 12. Qb3 Qh5 13. Rb2 Bf6 14. Rc2
Kh8 15. c5 e5 16. dxe5 dxe5 17. Bb2 Qe8 18. Nd2 Ng5 19. h4 Ne6 20. Nf3 e4
21. Ne5 Nd8 22. Nc4 Bd7 23. Bxf6 Rxf6 24. Rb2 Ne6 25. Qb4 Qf8 26. Rd1 Nxc5
27. Rbd2 Be8 28. Rd8 Rxd8 29. Rxd8 b6 30. Ra8 f4 31. Nd2 fxg3 32. fxg3 h6
33. Nxe4 Re6 34. Nxc5 bxc5 35. Qg4 Qe7 36. Bc6 Rxc6 37. bxc6 Qe3+ 38. Kg2
Kh7 39. Qf5+ Bg6 40. Qf2 Qe6 41. Rxa7 Qxc6+ 42. Kh2 c4 43. Qf4 Qe6 44. Rxc7
Qxe2+ 45. Kg1 Qe1+ 46. Kh2 Qe2+ 47. Kg1
{Nulle.} 1/2-1/2




[Event "Montcalm 5"]
[Site "Club d'échecs Montcalm"]
[Date "2016.02.25"]
[Round "2"]
[Board "10"]
[White "Dubé, Daniel"]
[Black "Lê-Huu, Pascal"]
[WhiteElo "1942"]
[BlackElo "1244"]
[Result "1-0"]
[PlyCount "47"]
[MontcalmGameNumber "2648"]
[QuebecEchecsMessageNumber "70112"]

1. e4 e5 2. Nf3 Nc6 3. Nc3 Nf6 4. d4 d6 5. Bc4 Be7 6. h3 Nxd4 7. Nxd4 exd4
8. Qxd4 O-O 9. O-O c5 10. Qd1 b6 11. Bf4 Bb7 12. Qe2 Nxe4 13. Nxe4 d5 14.
Rfd1 d4 15. a4 Qd7 16. f3 Qf5 17. Qd2 Bxe4 18. fxe4 Qxe4 19. Re1 Qb7 20.
Qe2 Rae8 21. Bb5 Bh4 22. Qxe8 Bxe1 23. Rxe1 Qd5 24. Qxf8+
{Les noirs abandonnent.} 1-0



Les parties sont affichées sur ce site avec l'interface Javascript du site

ChessTempo

. Merci à eux !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire