2014-10-05

Chronique de la ronde 5 du Montcalm I (saison 2014-2015)

Chronique de la ronde 5 du Montcalm I (saison 2014-2015)
    • C'était, ce jeudi, la dernière ronde de notre premier tournoi, et c'est Claude Lessard qui s'impose en solitaire dans ce Montcalm I !
      Bravo à lui pour cette belle victoire !

    • Derrière lui, cependant, d'autres n'ont pas démérité : on retiendra les performances de ses trois poursuivants qui finissent à 4 en 5, à savoir Dominic Cournoyer, Réjean Plante, et Danny Lamontagne, joueurs chevronnés qui auront certainement à cœur de prendre leur revanche dans le prochain Montcalm, tournoi à rotation.

    • Il faut évidemment mentionner aussi l'éclosion annoncée de talents prometteurs, comme Vlad Calafateanu, qui gagne 150 points de cote à ce tournoi, ou celle de Dominic Genest, qui a battu trois joueurs ayant plus de 500 points de plus que lui !!
      Comment ne pas saluer de même le retour remarqué d'Éric Sirois, qui a battu un expert, annulé contre un autre et a bien failli en battre un autre.
      Les plus haut cotés ont donc du souci à se faire, car tout un groupe de joueurs est prêt à se battre pour leur prendre leur place !

  • Menu :

  • Nouveaux inscrits
    Il eût été un peu tard pour s'inscrire, n'est-ce pas ?

  • Repos et exemptions (aussi appelés « byes » en anglais)
    « Repos et exemptions » riment avec « abandons » cette semaine.

  • Abandons
    Ont abandonné le tournoi avant la fin :
    • É. Sirois (1708);
    • G. Lapierre (2004);
    • Y. Badeaux (1476);
    • V. Vial (1364);
    • A. Pouliot (1351).

  • Résultats
    • Comme les enfants, nous adorons les surprises. Aussi commencerons-nous par là :
      • au neuvième échiquier, Y. Bluteau (1787) s'est incliné face à F. Thériault (1579) ;
      • au dixième échiquier, P. Cummins (1780) a perdu contre D. Genest (1377) ;
      • au quatorzième échiquier, J.-F. Côté (1188) est venu à bout de P. Lê-Huu (1354) ;
      • au quinzième échiquier, N. Teurtrie (1150) l'a emporté face à C. Belzil (1363) ;
      • au dix-septième échiquier, F. Côté (1112) a battu R. Desbiens (1477).

    • Les résultats complets, échiquier par échiquier :
#1 : D. Cournoyer (1931)     [1/2-1/2]     C. Lessard (2045)
#2 : S. Doyon (1879)     [0-1]     R. Plante (2033)
#3 : G. Boulianne (1780)     [1/2-1/2]     D. Bonneau (2018)
#4 : D. Lamontagne (1889)     [1-0]     D. Dubé (1832)
#5 : É. Dumont (1703)     [1-0]     A. Ripoll (1733)
#6 : V. Calafateanu (1416)     [1-0]     M. Leblanc-Legault (1427)
#7 : P. Marquis (2033)     [1-0]     S. Gagnon (1558)
#8 : L. Bernatchez (1420)     [0-1]     A. Bourassa (1820)
#9 : Y. Bluteau (1787)     [0-1]     F. Thériault (1549)
#10 : P. Cummins (1780)     [0-1]     D. Genest (1377)
#11 : D. Pelletier (1362)     [0-1]     V. Oliver (1693)
#12 : M. Sarra-Bournet (1808)     [1-0]     S. Pelletier (1179)
#13 : J. Chevalier (1401)     [0-1]     P. Gingras (1647)
#14 : J.-F. Côté (1188)     [1-0]     P. Lê-Huu (1354)
#15 : N. Teurtrie (1150)     [1-0]     C. Belzil (1363)
#16 : S. Chabot (1282)     [1-0d]     A. jr Hébert (1621)
#17 : F. Côté (1112)     [1-0]     R. Desbiens (1477)
É. Sirois (1708)     [0]     Abandon
G. Lapierre (2004)     [0]     Abandon
Y. Badeaux (1476)     [0]     Abandon
V. Vial (1364)     [0]     Abandon
A. Pouliot (1351)     [0]     Abandon
    • Les résultats sont sur le site du club (cliquez ici).

  • Classement
    • Le classement général final voit la victoire de Claude Lessard, seul en tête avec 4,5 sur 5.

    • La deuxième marche du podium est encombrée, avec trois joueurs à 4 en 5 : Dominic Cournoyer, Réjean Plante, et Danny Lamontagne.

    • Le classement complet est sur votre site favori, celui du club (cliquez ici).

  • Les gagnants de prix du tournoi :
    • 1ER PRIX: 4.5/5  Claude LESSARD 2045  2 Inscriptions Gratuites
    • Meilleur -1900: 3.5/5  Gabriel BOULIANNE 1780  1 I.G.
    • Meilleur -1750: 3.5/5  Éric DUMONT 1703  1 I.G.
    • Meilleur -1600: 3.5/5  Vlad CALAFATEANU 1416  1 I.G.
    • Meilleur -1400: 3.0/5  Dominic GENEST 1377  1 I.G.
    • Meilleur-1300 ex-aequo :
      • 2.0/5  Jean-François COTÉ 1188  1 I.G.
      • 2.0/5  Sophie PELLETIER 1179  1  I.G.
      • 2.0/5  Norbert TEURTRIE 1150  1 I.G.

    TOTAL DES PRIX:  9 INSCRIPTIONS GRATUITES (Valeur de 180$)

    Et une MENTION HONORABLE aux 3 joueurs sans prix ayant terminé ex-aequo en 2e position :
    • 4.0/5  Réjean PLANTE 2033.21
    • 4.0/5  Dominic COURNOYER 1931.20
    • 4.0/5 Danny LAMONTAGNE 1889.20

  • Parties
    • Au premier échiquier se jouait une partie à fort enjeu, puisqu'elle décidait du vainqueur du tournoi. Claude, cependant, était le mieux placé puisqu'une nulle lui suffisait pour l'emporter. Dominic, de son côté, se devait de l'emporter, et on ne saurait lui reprocher de ne pas avoir essayé.

      Face à l'anglaise de Dominic, Claude a choisi de jouer une variante de sicilienne inversée avec 1...e5. On est alors tombé dans la variante des quatre cavaliers. La partie a ensuite véritablement commencé à s'animer au dixième coup, où au lieu de reprendre en e4 par 9...Cxe4, Dominic a choisi le douteux 10. Te1, qui donnait aux noirs l'avantage. Ceux-ci n'en ont pas profité, cependant, puisque 10...e3 donnait l'occasion aux blancs de reprendre le pion par 11. Fxe3 et donc de conserver leur avantage de matériel et de développement (contre la paire de fous, il est vrai). Mais finalement, 11. b3 a amené une série d'échanges, qui a laissé les deux joueurs dans une position égale.

      Après toute une série de savantes manœuvres, cependant, c'est Dominic qui a pris l'avantage en s'emparant du pion a7 au 26e coup. Cette prise aurait toutefois été beaucoup plus forte un coup avant, car le coup intercalé 25. Da4 n'a pas vraiment d'utilité et même permet à Claude d'instaurer des menaces de mat du couloir par le très fort 25...Fh3! . L'avantage de Dominic est donc beaucoup moins net que s'il avait joué directement 25. Txa7. Néanmoins, un pion est un pion, comme eût dit M. de la Palice, surtout lorsqu'il est passé loin des rois, et Claude devait se défendre bec et ongles pour arracher l'égalité. Signalons un point où Dominic aurait pu finir la partie : après 41...Df1??, les blancs avaient le très fort 42. Dg2!, qui menace 43. Dxd5 Dxd5 44. Ce7+ (fourchette). Les noirs devaient alors se résigner à échanger les dames, ce qui donnait le gain aux blancs.

      Néanmoins, trouver une telle combinaison à ce stade de la partie est plus du ressort des ordinateurs que des humains, et la partie a continué par huit nouveaux coups de complexes opérations, avant que Claude ne trouvât moyen de regagner le pion et donc d'annuler : 49. Cc8? Cxa5! nulle (la suite serait : 50. Dxa5 Dc2+, puis 51...Dxc8).

      Bref, une nulle de combat, où Claude aurait fort bien pu voir le titre lui échapper !

      (Ceux qui ont du mal avec l'interface Javascript peuvent cliquer ici pour la voir sur QuébecÉchecs.)

      % PARTIE 1




    • Au deuxième échiquier, on a également pu assister à un spectaculaire retournement de situation dans l'affrontement entre Stéphane Doyon et Réjean Plante. Dans une sicilienne fermée, c'est en effet Stéphane qui a réussi à manœuvrer le mieux et à gagner peu à peu l'avantage par une attaque qui a fortement déstructuré la défense de Réjean. Au 15e coup, l'avantage des blancs était déjà conséquent, et s'est peu à peu amplifié avant 27. Cc6? , qui donnait gratuitement le pion d4 et rétablissait l'équilibre (27. Ted1 gardait l'avantage).

      Mais sur 32...De5, Stéphane n'a pas manqué la combinaison 33. Txe6! , qui gagnait un pion. Mais cet avantage fut de courte durée, car au lieu de 36. Dxa7, Stéphane a essayé de prendre le pion par la tour, 36. Te7? , et voilà Réjean qui pousse ses pions majoritaires à dame par a5 !
      Ce plan, peut-être un peu trop optimiste, s'est cependant heurté à une farouche résistance des blancs, qui ont mangé un pion (43. Dxa4), puis l'autre (46. Dxb4).

      Les noirs ont alors tenté de s'en prendre au roi par une manœuvre encore une fois trop optimiste (46...Td1 et 47...Th1?). Les blancs n'ont pas cédé, ont ramené leurs pièces en défense et échangé une tour, ce qui faisait leur affaire.

      Mais alors que le plus dur semblait fait, coup de théâtre : par 51. De3?, les blancs cèdent un fou à Réjean, qui tient alors la victoire en main. Elle ne lui échappera plus, grâce à une conversion très technique de l'avantage en victoire.

      Une partie très riche en rebondissements, donc, où l'avantage a longtemps oscillé entre les deux camps avant de favoriser les noirs. Sans doute est-ce là la force des experts : savoir, par leur expérience, convertir en fin de partie leur ultime avantage en victoire.

      (Ceux qui ont du mal avec l'interface Javascript peuvent cliquer ici pour la voir sur QuébecÉchecs.)

      % PARTIE 2




    • Au troisième échiquier, Gabriel Boulianne affrontait la défense Caro-Kann de Daniel Bonneau. 3...c5 a toutefois permis à ce dernier de la transformer en française améliorée, puisque 6...Ff5 était possible. Après l'échange de ce fou de cases blanches, les deux camps avaient une position solide, et Daniel a choisi de s'attaquer au pion d4. Toutefois, 12...Tc4 n'empêchait pas 13. b4, comme Daniel le pensait (13...Cb3? 14. Cxd5 exd5 15. Dxb3), et les blancs se sont retrouvés avec un bon avantage d'espace et de développement.

      Daniel se trouvait alors dans une situation fort délicate, dont Gabriel aurait dû continuer de profiter par 19. Tc1, occupant la colonne. L'échange des dames, en revanche, amené par 19. Db5+?, simplifiait la position et rendait le retard de développement moins problématique.

      La structure de pions rendait alors le jeu très fermé, et, le matériel s'échangeant peu à peu, c'est Gabriel qui voyait son avantage s'accroître, surtout après 37...a5?, qui bloquait le jeu à l'aile-dame et aurait permis aux blancs la poussée destructrice 38. f5! . Mais Gabriel a préféré échanger en e7, après quoi il n'est plus possible de pousser en f5. Plus aucun des deux camps ne pouvant alors progresser, la nulle a été conclue.

      (Ceux qui ont du mal avec l'interface Javascript peuvent cliquer ici pour la voir sur QuébecÉchecs.)

      % PARTIE 3




    • Au quatrième échiquier, Danny Lamontagne jouait contre Daniel Dubé. Dans une défense française, Daniel, déroqué après un échange de cavaliers en f7, aurait dû fermer le jeu à l'aile-roi par 13...f5, pour ne pas être sous le feu de la tour blanche. Au lieu de cela, il a préféré 13...Db6, qui autorisait les blancs à pousser eux-mêmes 14. f5 pour passer à l'attaque. Mais Danny a choisi un plan bien plus risqué pour arriver au même résultat : 14. Df2 suivi de 15. Cg5+ ! Spectaculaire, mais incorrect, comme l'a reconnu Danny lui-même lors du post-mortem.

      Daniel devait alors se cantonner en défense, mais après l'échange des dames, au 25e coup, il avait une position nettement supérieure. Danny a alors joué son va-tout, poussant ses pions sur l'aile-roi, son seul point fort, et attendant l'erreur adverse. Celle-ci est venue au 30e coup, lorsque 30...Tc2 a affaibli la défense de l'aile-roi. Daniel devait alors ramener sa tour et son avantage s'était envolé, car 32. Tg4 permettait aux blancs de récupérer du matériel sur la promotion du pion 'g'. Danny a cependant échangé en f5 et Daniel conservait l'avantage.

      Nouvelle occasion manquée pour Danny après 35...Rg6. En effet, 36. gxf5+ est alors très fort, puisque le roi ne peut prendre en h6 ! (36...Rxh6?? 37. Tg1! et le mat par 38. Th4 menace). Mais Danny a préféré garder ses pions par 36. g5 pour tenter de forcer une promotion. Daniel a parfaitement défendu, néanmoins, jusqu'à 40...Te7, qui permettait ladite promotion. Daniel a donc dû donner une tour pour un pion et s'est retrouvé dans une situation critique !

      Mais on connaît l'énergie défensive de Daniel, qui ne baisse jamais les bras, ce qui a lui permis une fois de plus de redresser la barre en profitant d'une impatience de Danny (53. Td8+ au lieu de Tc7). Danny a alors évité les échanges, une première fois à raison (54. Txe8+ mène à la nulle), une autre fois à tort (56. Rxf8+ mène au mat grâce à la montée du roi blanc). Cet échange a tout de même eu lieu un coup plus tard, et Daniel pouvait espérer, avec deux pions prêts à aller à dame.

      Mais lequel pousser au 58e coup ? Daniel a poussé le pion a, ce qui perdait, alors que la poussée du pion d maintenait l'égalité. La raison ? Tout simplement le fait que le fou pouvait protéger la case de promotion du pion 'd' et pas celle du pion 'a'. Soyons honnêtes : il était extrêmement dur de voir cela sur l'échiquier, au terme d'une partie si longue. Retenons plutôt la combattivité extrêmes de ces deux joueurs, qui ont su surmonter des positions fort compromises pour se créer des chances de gain ou d'égalisation sur lesquelles personne n'aurait parié.

      (Ceux qui ont du mal avec l'interface Javascript peuvent cliquer ici pour la voir sur QuébecÉchecs.)

    • % PARTIE 4




    • Au cinquième échiquier, je défendais avec les noirs face à Éric Dumont, qui m'a joué son habituel London system.
      La partie est en un sens assez simple à résumer : à l'aile-dame, Éric était perdu positionnellement, mais à l'aile-roi, c'est lui qui l'a emporté. Le seul problème pour moi, c'est qu'à l'aile-roi se trouvaient nos rois, et que le gain de cette pièce entraîne celui de la partie... C'est donc par une belle attaque qu'Éric a réussi à contre-balancer son erreur de l'autre bord.

      De quelle erreur parlé-je ? Sans doute la poussée 10. a4, qui transformait ce pion en cible idéale, bien que l'ordinateur juge que la position est toujours égale. Mon erreur à moi est certainement 18...g6, coup stupidement joué a tempo alors que j'avais encore du temps en masse. J'avais en effet pris plus de temps pour calculer 15...O-O 16. g4 Cxa4 17. g5 Cxh5 18. Dxh5 g6, mais j'aurais dû prendre plus de temps à chaque coup pour revérifier ce que chaque coup donnait sur l'échiquier. Au lieu de ça, j'ai joué 18...g6 pour me protéger d'un fantôme entrevu trois coups plus tôt, en pensant faire d'une pierre deux coups : gagner un tempo en faisant reculer la dame et éviter 19. g6. En réalité, je perdais par g6 un précieux tempo, que j'aurais pu employer à jouer tout de suite 18...Cxb2, et j'ai offert à Éric une magnifique case f6 pour son cavalier. Je ne me suis rendu compte que trop tard du danger, alors que j'aurai encore pu limiter les dégâts par 19...f6.

      Éric a ensuite été implacable dans son attaque, conclue par un mat en six. Bravo à lui pour cette victoire imparable !


      (Ceux qui ont du mal avec l'interface Javascript peuvent cliquer ici pour la voir sur QuébecÉchecs.)

    • % PARTIE 5


Nous espérons bien sûr vous voir toujours aussi nombreux, voire plus, la semaine prochaine pour le Montcalm II : même lieu, même heure, soyez au rendez-vous !


--Arthur


% PGN 1
[Event "Montcalm I (suisse)"]
[Site "Québec"]
[Date "2014.10.02"]
[Round "5"]
[White "Cournoyer, Dominic"]
[Black "Lessard, Claude"]
[WhiteElo "1931"]
[BlackElo "2045"]
[Result "1/2-1/2"]
[PlyCount "98"]

1. c4 e5 2. Nc3 Nc6 3. Nf3 Nf6 4. d4 exd4 5. Nxd4 Ne5 6. g3 Nxc4 7. Bg2 c6
8. O-O d5 9. e4 dxe4 10. Re1 e3 11. b3 Bc5 12. Bxe3 Nxe3 13. Rxe3+ Be6 14.
Rd3 Bxd4 15. Rxd4 Qa5 16. b4 Qc7 17. Rc1 O-O 18. b5 Rad8 19. bxc6 bxc6 20.
Nb5 Qb6 21. Rxc6 Rxd4 22. Nxd4 Qd8 23. Ra6 Qd7 24. Bc6 Qc8 25. Qa4 Bh3 26.
Rxa7 Re8 27. Nf3 Qf5 28. Qd1 Rf8 29. Ra8 Rxa8 30. Bxa8 g6 31. a4 Qc5 32.
Nd4 h5 33. Bg2 Bxg2 34. Kxg2 h4 35. h3 hxg3 36. fxg3 Qd5+ 37. Kh2 Qa2+ 38.
Qc2 Qa1 39. Nc6 Nd5 40. a5 Qf1 41. Qd2 Qc4 42. Nb8 Nb4 43. Nd7 Nc6 44. Qb2
f5 45. Nb6 Qd3 46. Qa2+ Kg7 47. Qb2+ Kg8 48. Qa2+ Kg7 49. Nc8 Nxa5
{Nulle.} 1/2-1/2

% PGN 2
[Event "Montcalm I (suisse)"]
[Site "Québec"]
[Date "2014.10.02"]
[Round "5"]
[White "Doyon, Stéphane"]
[Black "Plante, Réjean"]
[WhiteElo "1879"]
[BlackElo "2033"]
[Result "0-1"]
[PlyCount "126"]

1. e4 c5 2. Nc3 Nc6 3. d3 e6 4. g3 d5 5. exd5 exd5 6. Bg2 Be6 7. Nge2 Nf6
8. O-O Be7 9. Bg5 d4 10. Bxf6 Bxf6 11. Ne4 Be7 12. Nf4 O-O 13. Qh5 g6 14.
Nxe6 fxe6 15. Qe2 Qb6 16. Nd2 Rf6 17. Bh3 Nd8 18. Nc4 Qc7 19. Rfe1 Bf8 20.
Ne5 Bg7 21. c3 Qd6 22. Rac1 dxc3 23. bxc3 b5 24. Bg2 Rb8 25. d4 cxd4 26.
cxd4 Rf8 27. Nc6 Nxc6 28. Rxc6 Qxd4 29. Rd1 Qb2 30. Rd2 Qb1+ 31. Rd1 Qf5
32. Be4 Qe5 33. Rxe6 Qb2 34. Qe3 Rbd8 35. Bd5 Kh8 36. Re7 a5 37. Rd2 Qa1+
38. Kg2 a4 39. Qe6 Qc3 40. Re2 Qd4 41. Bb7 b4 42. Qc6 Rd6 43. Qxa4 Rdf6 44.
f3 Rd6 45. R7e4 Qa1 46. Qxb4 Rd1 47. Qc5 Rh1 48. Qf2 h5 49. Re1 Rxe1 50.
Rxe1 Qc3 51. Qe3 Qb2+ 52. Re2 Qxb7 53. a4 g5 54. Kg1 Qxf3 55. Qxf3 Rxf3 56.
Kg2 Ra3 57. Re8+ Kh7 58. Ra8 Kg6 59. a5 Ra2+ 60. Kh1 Kf5 61. Ra7 Bd4 62.
Rf7+ Kg4 63. Rf1 Kh3
{Les blancs abandonnent.} 0-1

% PGN 3
[Event "Montcalm 1"]
[Site "Club d'échecs Montcalm"]
[Date "2014.10.02"]
[Round "5"]
[White "Boulianne, Gabriel"]
[Black "Bonneau, Daniel"]
[Result "1/2-1/2"]
[WhiteElo "1780"]
[BlackElo "2018"]

1. e4 c6 2. d4 d5 3. e5 c5 4. c3 Nc6 5. h3 cxd4 6. cxd4 Bf5 7. Bd3 Bxd3 8. Qxd3 e6 9. a3 Qb6 10. Nf3 Rc8 11. O-O Na5 12. Nc3 Rc4 13. b4 Nc6 14. Be3 Nb8 15. Nd2 Rc8 16. Rfc1 Ne7 17. Na4 Qd8 18. Nb3 b6 19. Rxc8 Qxc8 20. Qb5+ Qd7 21. Qxd7+ Kxd7 22. b5 Nf5 23. Nb2 Be7 24. a4 Rc8 25. Rc1 Ba3 26. Rxc8 Kxc8 27. Bc1 Bb4 28. Nd3 Be7 29. g3 Nd7 30. Kf1 f6 31. g4 Nh4 32. Ke2 fxe5 33. dxe5 Ng6 34. f4 Nc5 35. Nd4 Nxd3 36. Kxd3 Kd7 37. Nc6 a5 38. Nxe7 Nxe7 39. Be3 Kc7 40. h4 g6 41. g5 Nf5 42. Bf2 h5 43. Be1 Ne7 44. Bf2 Nc8 45. Kc3 Ne7 46. Kd3 Nf5 47. Kd2 1/2-1/2

% PGN 4
[Event "Montcalm 1"]
[Site "Club d'échecs Montcalm"]
[Date "2014.10.02"]
[Round "5"]
[White "Lamontagne, Danny"]
[Black "Dubé, Daniel"]
[Result "1-0"]
[WhiteElo "1889"]
[BlackElo "1832"]

1. e4 e6 2. d4 d5 3. Nc3 Bb4 4. e5 c5 5. Bd2 Nc6 6. Nb5 Bxd2+ 7. Qxd2 cxd4 8. Nd6+ Kf8 9. f4 Nh6 10. Nf3 f6 11. Bd3 Nf7 12. Nxf7 Kxf7 13. O-O Qb6 14. Qf2 Bd7 15. Ng5+ fxg5 16. fxg5+ Ke7 17. Qf7+ Kd8 18. Qxg7 Kc7 19. Rf7 Rhd8 20. Kh1 Qxb2 21. Raf1 Rac8 22. Bxh7 d3 23. cxd3 Qxe5 24. g6 Qxg7 25. Rxg7 Kd6 26. h4 Ne5 27. d4 Ng4 28. Rgf7 Nh6 29. R7f4 Nf5 30. Kh2 Rc2 31. g7 Rcc8 32. Bxf5 exf5 33. h5 Ke7 34. g4 Kf7 35. h6 Kg6 36. g5 Rg8 37. Rg1 Rc2+ 38. Kh1 Re2 39. Rh4 Re4 40. Rh2 Re7 41. h7 Rexg7 42. hxg8=Q Rxg8 43. Rh6+ Kg7 44. Rd6 Bc6 45. Rf1 Rh8+ 46. Kg2 Rh4 47. Rxf5 Rxd4 48. Re5 Rd2+ 49. Kg3 Rxa2 50. Re7+ Kf8 51. Rh7 Kg8 52. g6 Re2 53. Rd8+ Re8 54. Rd6 a5 55. Rf6 Rf8 56. Rhf7 Rxf7 57. gxf7+ Kf8 58. Kf4 a4 59. Ke5 a3 60. Ke6 d4 61. Rg6 Bd5+ 62. Kxd5 Kxf7 63. Rg2 d3 64. Kc4 Ke6 65. Kxd3 b5 66. Kc3 1-0

% PGN 5
[Event "Montcalm 7 (section B) 2014"]
[Site "Cercle d'échecs Montcalm"]
[Date "2014.10.02"]
[Round "5"]
[White "Dumont, Éric"]
[Black "Ripoll, Arthur"]
[WhiteElo "1703"]
[BlackElo "1733"]
[Result "1-0"]
[PlyCount "57"]

1. d4 d5 2. Bf4 Nf6 3. e3 e6 4. Nf3 c5 5. c3 c4 6. Nbd2 Bd6 7. Bxd6 Qxd6 8.
Ne5 Nbd7 9. f4 b5 10. a4 b4 11. Be2 b3 12. O-O a5 13. Qe1 Nb6 14. Qh4 Bd7
15. Bh5 O-O 16. g4 Nxa4 17. g5 Nxh5 18. Qxh5 g6 19. Qh6 Nxb2 20. Ng4 f5 21.
gxf6 Rf7 22. Nf3 a4 23. Nfe5 Raf8 24. Qg5 Kh8 25. Rf3 Nd3 26. Nxg6+ hxg6
27. Rh3+ Rh7 28. Rxh7+ Kxh7 29. Qh6+
{Les noirs abandonnent.} 1-0



Les parties sont affichées sur ce site avec l'interface Javascript du site

ChessTempo

. Merci à eux !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire