2016-04-02

Chronique de la ronde 2 du Montcalm VI (saison 2015-2016)

Chronique de la ronde 2 du Montcalm VI (saison 2015-2016)

Deuxième ronde de notre Montcalm VI en ce jeudi 31 mars, et une feuille de résultats pour le moins étonnante, puisque les noirs l'ont emporté sur 7 échiquiers sur 9, parfois avec une cote très inférieure !

Encore une preuve, s'il en fallait, du fait que rien n'est joué avant la conclusion de la partie, qui que ce soit qui ait le trait au départ, quelles que soient les cotes des adversaires... Mais c'est ce qui fait le charme de notre jeu, et nous donne de belles parties, que je vous laisse découvrir plus bas.


Arbitre


NOTES DE L'ARBITRE

Si votre cote F.Q.É. est inférieure à 1840, sachez que vous pouvez encore vous inscrire pour la 3e ronde en section B sur place le premier jeudi d'avril (jeudi 7 avril) avant 18h15 (6h15pm) (avec deux BYES de 0.5 point pour débuter avec 1.0/2).



Gaétan Lapierre, arbitre, le 31 mars 2016
(418) 688-0961 (rés./avec répondeur)(Avant 18h00 le jeudi)


Menu




Section A


Section A : résultats

    • Bertrand Auger a pris sa revanche sur Dominic Dubé : à quand la belle ?
    • Dominic Cournoyer jouait contre Claude Lessard pour la 17e fois en 10 ans, et avait les blancs pour la 12e fois !
    • Martin Fecteau a malheureusement dû faire faux bond à Antoine Bérubé ce soir.

    #1 : Dom. Dubé (1839) [0-1] B. Auger (1903)
    #2 : D. Cournoyer (1980) [0-1] C. Lessard (2046)
    #3 : A. Bérubé (2151) [1-0d] M. Fecteau (1886)

  • Vous pouvez retrouver ces résultats sur le site du club [cliquez ici].


Section A : classement

  • Et c'est Bertrand Auger qui prend la tête du rotation grâce à sa deuxième victoire en autant de parties, mais Antoine Berubé et Claude Lessard, qui avaient annulé en ronde 1, ne sont qu'à un demi-point.

    • 2 sur 2 :
      • Bertrand Auger (1903)
    • 1,5 sur 2 :
      • Antoine Bérubé (2151)
      • Claude Lessard (2046)
    • 0,5 sur 2 :
      • Dominic Cournoyer (1980)
      • Dominic Dubé (1839)
    • 0 sur 2 :
      • Martin Fecteau (1886)

  • Vous pouvez retrouver ces résultats sur le site du club (cliquez ici).

Section A : appariements prévus pour la ronde 3


#1 : B. Auger N N 2/2 vs A. Bérubé N B 1.5/2
#2 : C. Lessard B N 1.5/2 vs Dom. Dubé N B 0.5/2
#3 : M. Fecteau B N 0/2 vs D. Cournoyer B B 0.5/2


Section A : parties


Dom. Dubé - Auger



(Position après 12. d5)

Au premier échiquier, Dominic Dubé avait les blancs contre Bertrand Auger, lequel comptait bien prendre sa revanche après sa défaite lors de leur unique rencontre, au dernier Montcalm III.

Et c'est la défense Alekhine que Bertrand a choisi contre le 1. e4 de son adversaire, mais suivi d'une variante extrêmement rare, la défense de Brooklyn, qui consiste à replacer immédiatement le cavalier en g8 après 2. e5. D'emblée, le choix de Bertrand était clair : retarder l'affrontement pour faire valoir son expérience sur le plan stratégique. À cet effet, les noirs ont disposé leurs fous en fianchetto pour attaquer le centre à distance, et ont profité de l'ouverture de la colonne 'c' pour fragiliser la structure de pions des blancs à l'aile-dame. Les blancs ont alors commis quelques imprécisions dans leur défense, notamment 13. Fc2 et 15. cxb5, de sorte que l'avantage positionnel des noirs grandissait.

Le fou noir de cases blanches était en effet devenu surpuissant après 15...Cxd5, et aurait dû immédiatement être contesté par Fe4, mais voilà, après 16...Cb4, Dominic a remis ce coup à plus tard et a préféré le recul 17. Fb1? pour protéger le pion a2, avec l'intention de chasser le cavalier par a3 et de jouer ensuite Fe4. Il manquait donc un ou deux temps à Dominic pour se défendre puis contre-attaquer, et c'est une situation que je connais bien (hélas !) pour l'avoir souvent vécue dans mes parties, et je sais que les choses peuvent très mal tourner si l'adversaire ne relâche pas la pression. Dans la partie, l'ordinateur sacrifie le pion a2 et conseille 17. Fe4, et on peut rétrospectivement estimer que c'était le plus sage au vu de la manière dont la partie a tourné.

Bertrand, en effet, a répliqué à 18. a3 par une autre menace, 18...Dg4, attaquant le fou g5 qui était en l'air. Les passes tactiques qui s'en sont suivies ont permis à Bertrand de conserver son avantage, mais Dominic aurait eu sa chance si, après 22...Cd3, il avait opté pour 23. Txc8!, obligeant 23...Fxc8 et 24. Cde4! (pas 24. Cf3, car 24...Cf2+ aurait fait mal). L'échange en d3 (23. Fxd3) choisi par Dominic était certes plus simple, mais il laissait à Bertrand une bonne position, avec la paire de fous et une meilleure structure de pions. On sait que c'est le genre d'avantages que Bertrand sait très bien exploiter, et il n'a pas fait mentir sa réputation en l'emportant une vingtaine de coups plus tard grâce à une attaque bien coordonnée.

Un beau combat, au final, où Dominic a bien joué sans commettre véritablement d'erreur, si ce n'est celle de se laisser entraîner par son adversaire sur un terrain qu'il connaît bien, et où il a pu exploiter les faiblesses du camp adverse pour l'emporter. Bravo, Bertrand !


Dubé (Dominic) - Auger

(Ceux qui ont du mal avec l'interface Javascript de ce site peuvent la voir sur le site du Montcalm [cliquez ici] .)



Cournoyer - Lessard



(Position après 9. d5)

Pendant ce temps, à l'échiquier 2, c'était la guerre anglo-hollandaise (1. c4 contre 2...e5 et 3. f5) entre Dominic Cournoyer et Claude Lessard, et Claude n'y est pas allé avec le dos de la cuiller : profitant de ce qu'il m'a confié être un mauvais placement de cavalier de la part de Dominic (8. Ch3), il a poussé sans hésiter tous ses pions de l'aile-roi contre le roque de son adversaire, sans mettre lui-même son monarque à l'abri !

De fait, après l'échange des dames, il faut reconnaître que le roi noir n'avait pas grand'chose à redouter, tandis que les blancs restaient avec leur cavalier sur la bande, et ne dit-on pas : cavalier au bord, cavalier mort ? Pour ressusciter sa fidèle monture (« un cheval, mon royaume pour un cheval »), Dominic a alors tenté de l'exfiltrer en lui donnant une case de sortie par 14. Rf1?, mais Claude a alors répliqué par un coup surprenant.



Joue-la comme Claude !
(Position après 14...Rf1)
Quel est le meilleur coup pour les noirs ?

Cliquez sur le bouton pour voir la solution.



Cournoyer - Lessard



(Position après 16...Tad8)

Quelques coups plus tard, au 16e coup, là où un joueur ordinaire se serait précipité sur le gain de la qualité par 16...Fd1, Claude a joué plus subtilement par 16...Tad8, maintenant la pression sur d2 et f2 au lieu de la résoudre et mettant les blancs en quasi-Zugzwang. Sur 17. Rg1, plus de raison d'attendre, par exemple, et les noirs prennent en d1, forçant les blancs à l'abandon.

À tous ceux qui connaissent Dominic, il paraîtra incroyable qu'il ait dû rendre les armes en 18 coups. On supposera donc que cette partie est la rencontre exceptionnelle d'un Dominic victime d'une erreur d'ouverture et d'un Claude en très grande forme. Le résultat en fut une partie de toute beauté.


Cournoyer - Lessard

(Ceux qui ont du mal avec l'interface Javascript de ce site peuvent la voir sur le site du Montcalm [cliquez ici] .)





Section B


Section B : résultats

  • Dans la section B, on notera les huit victoires noires contre deux victoire blanches seulement.

    Le résultat le plus surprenant de la soirée est sans doute la victoire de François Couture (1305), à qui le repos de la ronde 1 semble avoir profité, contre Paul Cummins (1772).

    #4 : M. Sarra-Bournet (1891) [1-0] A. Ripoll (1677)
    #5 : M. Paré (1807) [1-0] Dan. Dubé (1831)
    #6 : J. Hines (1481) [0-1] P. Gingras (1782)
    #7 : P. Cummins (1772) [0-1] F. Couture (1305)
    #8 : M. Hébert (1503) [0-1] S. Stoyanova (1453)
    #9 : P. Lê-Huu (1202) [0-1] É. Dumont (1675)
    #10 : M. Leblanc-Legault (1632) [0-1] K. Lacerte (1509)

  • Vous pouvez retrouver ces résultats sur le site du club [cliquez ici].


Section B : classement

  • Deux joueurs restent sur une marque parfaite après ces deux rondes, et ce sont les deux Marc : Sarra-Bournet et Paré. Le premier, cependant, ayant demandé deux repos pour les deux rondes à venir, le second peut en profiter pour prendre le large.

    Mais il faut compter avec les trois poursuivants, à savoir Philippe Gingras, Stella Stoyanova et François Couture, qui pointent à une demi-longueur derrière.

    • 2 sur 2 :
      • Marc Sarra-Bournet (1891)
      • Marc Paré (1807)
    • 1,5 sur 2 :
      • Philippe Gingras (1782)
      • Stella Stoyanova (1453)
      • François Couture (1305)
    • 1 sur 2 :
      • Daniel Dubé (1831)
      • Arthur Ripoll (1677)
      • Eric Dumont (1675)
      • Kevin Lacerte (1509)
    • 0,5 sur 2 :
      • Paul Cummins (1772)
      • Marc Hébert (1503)
      • Jason Hines (1481)
    • 0 sur 2 :
      • Mathieu Leblanc-Legault (1632)
      • Pascal Lê-Huu (1202)

  • Vous pouvez retrouver ces résultats sur le site du club (cliquez ici).

Section B : appariements prévus pour la ronde 3


Arbitre


SECTION "B": SYSTÈME SUISSE de 14 joueurs

#4 : P. Gingras B N 1.5/2 vs M. Paré N B 2/2
#5 : F. Couture N 1.5/2 vs S. Stoyanova B N 1.5/2


Gaétan Lapierre, arbitre, le 06 avril 2016, 22h19



Section B : parties

À l'échiquier 4, Marc Sarra-Bournet jouait avec les blancs contre votre serviteur.

Après une ouverture qui m'a semblé bonne pour les noirs, j'ai commis la faute de surestimer mon attaque qui consistait à donner le pion 'g' pour avoir une forte attaque sur le château blanc. En fait, ce plan, qui commençait par 10...g5 était erroné, et Marc l'a très bien réfuté. C'est ce que j'avais conclu de notre séance d'analyse échevelée, et la machine le confirme, hélas ! (C'était néanmoins plaisant d'analyser de même : merci à tous ceux qui y ont participé à notre post (meam) mortem !)

Par ailleurs, Marc avait raison : j'ai bien manqué 16...Cd7..., qui sauvait les noirs, mais au prix de certaines acrobaties.

Bravo à mon valeureux adversaire, en tout cas, car il a très bien joué cette partie qui était quand même sacrément compliquée !


Sarra-Bournet - Ripoll

(Ceux qui ont du mal avec l'interface Javascript de ce site peuvent la voir sur le site du Montcalm [cliquez ici] ou sur QuébecÉchecs [cliquez là].)



Paré - Dan. Dubé



(Position après 20...Fb3)

Au cinquième échiquier, pendant ce temps, Marc Paré et Daniel Dubé s'affrontaient dans une sicilienne à lapine qui avait de faux airs de défense Alekhine, et la partie est longtemps restée égale. La position après le 20e coup blanc illustre bien les positions respectives des deux camps, et c'est un des points tournants de la partie car c'est là que Daniel a joué le malheureux 20...g6, coup dont les participants au post mortem ont jugé que c'était ce qui avait affaibli durablement le camp noir.

Et ils ont raison, malheureusement pour Daniel. L'ouverture de cette diagonale, jugée négativement par nos partenaires de silicium, n'a pas tout de suite gêné les noirs, qui ont pu continuer à jouer sans trop de problèmes... jusqu'à ce que Marc place une tour sur la septième par 27. Td7. Là, la structure de pions g6-h7 n'offrait pas de cases de sortie au roi noir, ce qui pouvait poser un problème si le fou de cases noires disparaissait, ce qui s'est produit au 32e coup (32. Fxf6 Dxf6).

Mais même là, force est de constater que par un jeu précis, les noirs pouvaient maintenir l'équilibre, à condition de ne pas se tromper. Peut-être le plan le plus simple, pour ne pas trébucher, aurait-il été d'évacuer le roi par 39...Te7, pour pouvoir jouer 40...Rg7 et s'épargner bien du souci. Malheureusement, c'est la dame que Daniel a tenté de bloquer, par 39...De6? et la partie était perdue après la réplique blanche 40. Dc3!, qui force 40...De5 41. Dc8+ De8, après quoi 42. Dc7 n'accorde aucune défense aux noirs. Daniel a quand même tenté un coup « à la desperado », 42...De4+, qui, quoique complètement desespéré, est quand même le coup recommandé par la machine, qui pourtant ne connaît pas la psychologie : c'est dire si la partie était perdue pour les noirs !

Quoi qu'il en soit, Marc a paré l'attaque sans trembler, et lorsque Daniel a perdu au temps, il accusait un retard d'une tour et était bientôt mat.

Une partie pour laquelle Daniel peut en définitive nourrir des regrets car la nulle était tout à fait à sa portée grâce au simple coup défensif 39...Te7, mais il faut avouer que Marc a été d'une précision diabolique dans son exploitation de la faille 20...g6. Bravo à lui !


Paré - Dubé (Daniel)

(Ceux qui ont du mal avec l'interface Javascript de ce site peuvent la voir sur le site du Montcalm [cliquez ici] .)

Le joueur de l'échiquier 6 qui avait la feuille jaune NCR et ne l'a pas transmise à l'arbitre est condamné à saisir la partie et à l'envoyer au chroniqueur par courriel !




Last but not least, au dixième échiquier, Mathieu Leblanc-Legault avait les blancs contre un joueur à la progression prometteuse, Kevin Lacerte.

Leblanc-Legault - Lacerte



(Position après 17...Cxe4)

Après un gambit Benkö dans l'ouverture, ce sont les blancs qui ont pris l'avantage puisqu'au 17e coup, ils avaient une qualité et un pion de plus. Ils auraient gagné la partie pratiquement sur le champ s'ils avaient vu la suite 17. Cxe4 Fxe4 18. Fxa6 Txa6 19. Dc4 (menaçant la tour et le fou). Cette suite n'était pas évidente à voir, toutefois, mais 19. Td2 est plus étonnant, car pour conserver un pion, les blancs redonnaient beaucoup d'initiative aux noirs, ce qui compensait la perte de la qualité.

De fait, l'avantage blanc s'était évaporé, et lorsque Mathieu a choisi de redonner la qualité par 23. Txd5, c'est Kevin qui a repris la tête. Mais la lutte faisait rage, et après l'échange des dame en d8 au 29e coup, la position était équilibrée. Mathieu pouvait alors pousser son pion 'a' pour menacer de damer, mais a commis l'erreur de changer de plan au milieu du gué avec 33. Tc1? au lieu de 33. a6. Alors, 33...cxb4 permettait à Kevin d'avoir un pion dangereux, le pion 'b', et si Mathieu l'a parfaitement bloqué par 43. Fb1, il a, hélas pour lui, gaffé quelques coups plus tard par 46. Rc2??, alors que 46. Rc3, avec la même idée, assurait l'égalité...

Au final, une belle partie, haletante et pleine de rebondissements, qui ne s'est décidée qu'à la fine fin par une erreur de Mathieu, ce qui arrive même aux meilleurs. Bravo à Kevin, en tout cas, qui a fait preuve d'un bel esprit combattif, qualité essentielle au joueur d'échecs !


Leblanc-Legault - Lacerte

(Ceux qui ont du mal avec l'interface Javascript de ce site peuvent la voir sur le site du Montcalm [cliquez ici] .)





À jeudi prochain pour notre ronde médiane !


--Arthur


[Event "Montcalm VI (section A, rotation) 2015"]
[Site "Club d'échecs Montcalm"]
[Date "2016.03.31"]
[Round "2"]
[Board "1"]
[White "Dubé, Dominic"]
[Black "Auger, Bertrand"]
[WhiteElo "1839"]
[BlackElo "1903"]
[Result "0-1"]
[PlyCount "84"]
[MontcalmGameNumber "2685"]

1. e4 Nf6 2. e5 Ng8 3. d4 d6 4. exd6 cxd6 5. Bd3 g6 6. Ne2 Bg7 7. O-O Nf6
8. c3 O-O 9. Bg5 Nbd7 10. Nd2 b6 11. c4 Bb7 12. d5 Ne5 13. Bc2 b5 14. b3
Rc8 15. cxb5 Nxd5 16. Rc1 Nb4 17. Bb1 Qd7 18. a3 Qg4 19. Ng3 Qxg5 20. f4
Qh4 21. fxe5 Qd4+ 22. Kh1 Nd3 23. Bxd3 Qxd3 24. exd6 Qxd6 25. Rxc8 Rxc8 26.
Nc4 Qc7 27. Qd2 Rd8 28. Qb4 h5 29. Re1 Bf6 30. Ne4 Bh4 31. g3 Bf6 32. Kg1
Bd4+ 33. Kf1 Qd7 34. Nf2 Qf5 35. Qd2 Qf3 36. Qf4 Qg2+ 37. Ke2 Bf6 38. h4
Rd4 39. Qb8+ Kg7 40. Qxa7 Re4+ 41. Kd1 Qf3+ 42. Kd2 Qc3+
{Les blancs abandonnent.} 0-1

[Event "Montcalm VI (section A, rotation) 2015"]
[Event "Montcalm 6"]
[Site "Club d'échecs Montcalm"]
[Date "2016.03.31"]
[Round "2"]
[Board "2"]
[White "Cournoyer, Dominic"]
[Black "Lessard, Claude"]
[WhiteElo "1980"]
[BlackElo "2046"]
[Result "0-1"]
[PlyCount "34"]
[MontcalmGameNumber "2686"]

1. c4 e5 2. Nc3 f5 3. g3 Nf6 4. Bg2 Nc6 5. Nf3 e4 6. Ng5 Bc5 7. O-O h6 8.
Nh3 g5 9. d3 d5 10. cxd5 Nxd5 11. Nxd5 Qxd5 12. dxe4 Qxd1 13. Rxd1 fxe4 14.
Kf1 O-O 15. e3 Bg4 16. Bd2 Rad8 17. Kg1 Bxd1
{Les blancs abandonnent.} 0-1


[Event "Montcalm VI (section B, suisse) 2015"]
[Site "Cercle d'échecs Montcalm"]
[Date "2016.03.31"]
[Round "2"]
[Board "4"]
[White "Sarra-Bournet, Marc"]
[Black "Ripoll, Arthur"]
[WhiteElo "1891"]
[BlackElo "1677"]
[Result "1-0"]
[PlyCount "43"]
[MontcalmGameNumber "2684"]
[QuebecEchecsMessageNumber "70267"]

1. e4 e5 2. Nf3 Nc6 3. Bb5 f5 4. Bxc6 dxc6 5. exf5 e4 6. Qe2 Bxf5 7. d4 Qe7
8. Ne5 O-O-O 9. Be3 Nf6 10. O-O g5 11. c3 h5 12. Bxg5 h4 13. Nd2 Bh6 14.
Nxe4 Bxe4 15. Qxe4 Bxg5 16. Qf5+ Kb8 17. Qxg5 Rh5 18. Qg6 Ka8 19. Rfe1 Rg8
20. Qf7 Qd6 21. Ng4 Qf4 22. Qxg8+
{Les noirs abandonnent.} 1-0

[Event "Montcalm VI (section B, suisse) 2015"]
[Site "Club d'échecs Montcalm"]
[Date "2016.03.31"]
[Round "2"]
[Board "5"]
[White "Paré, Marc"]
[Black "Dubé, Daniel"]
[WhiteElo "1807"]
[BlackElo "1831"]
[Result "1-0"]
[PlyCount "95"]
[MontcalmGameNumber "2687"]

1. e4 c5 2. c3 Nf6 3. e5 Nd5 4. d4 cxd4 5. Qxd4 e6 6. Bc4 Nc6 7. Qe4 d6 8.
Nf3 dxe5 9. Nxe5 f5 10. Qe2 Nxe5 11. Qxe5 Qd6 12. Qe2 Be7 13. O-O O-O 14.
Na3 a6 15. Nc2 Bf6 16. Bd2 Bd7 17. Rad1 Rae8 18. Bc1 Qc7 19. Nd4 Kh8 20.
Bb3 g6 21. Rd3 e5 22. Bxd5 exd4 23. Qf3 dxc3 24. bxc3 Bb5 25. c4 Bxc4 26.
Bxc4 Qxc4 27. Rd7 Re4 28. Rxb7 Rfe8 29. Bd2 Qxa2 30. Bc3 Qe6 31. g3 Qc6 32.
Bxf6+ Qxf6 33. Qb3 Qe6 34. Qb2+ Qe5 35. Qa2 Qf6 36. Qb3 R4e6 37. Rc1 Re1+
38. Rxe1 Rxe1+ 39. Kg2 Qe6 40. Qc3+ Qe5 41. Qc8+ Qe8 42. Qc7 Qe4+ 43. f3
Re2+ 44. Kh3 Rxh2+ 45. Kxh2 Qe2+ 46. Kh3 Qf1+ 47. Kh4 Qh1+ 48. Kg5
{Les noirs perdent au temps.} 1-0





[Event "Montcalm VI (section B, suisse) 2015"]
[Site "Club d'échecs Montcalm"]
[Date "2016.03.31"]
[Round "2"]
[Board "10"]
[White "Leblanc-Legault, Mathieu"]
[Black "Lacerte, Kevin"]
[WhiteElo "1632"]
[BlackElo "1509"]
[Result "0-1"]
[PlyCount "116"]
[MontcalmGameNumber "2688"]

1. Nf3 d6 2. d4 Nf6 3. c4 c5 4. d5 b5 5. cxb5 a6 6. e3 g6 7. Nc3 Bg7 8. Qb3
axb5 9. Bxb5+ Bd7 10. O-O O-O 11. Rd1 Qb6 12. Bc4 Qc7 13. h3 Bf5 14. Nd2
Na6 15. e4 Rfb8 16. Nb5 Rxb5 17. Bxb5 Nxe4 18. Qc4 Nxd2 19. Rxd2 Nb4 20. g4
Bc8 21. a3 e6 22. Qe2 Nxd5 23. Rxd5 exd5 24. Qe8+ Bf8 25. Qc6 Qa5 26. Bf4
Rb8 27. a4 Bb7 28. Qd7 Qd8 29. Qxd8 Rxd8 30. a5 d4 31. b4 Bg7 32. Bd3 Bd5
33. Rc1 cxb4 34. Bd2 b3 35. Bb4 Be5 36. Ba3 Rb8 37. Bb2 Kf8 38. Re1 Re8 39.
Kf1 Bf4 40. Rxe8+ Kxe8 41. Bxd4 Bc1 42. Ke2 b2 43. Bb1 Kd7 44. Kd3 f5 45.
gxf5 gxf5 46. Kc2 Be4+ 47. Kb3 Bxb1 48. f3 Bd3 49. Bxb2 Bxb2 50. Kxb2 Kc6
51. Kc3 Bb5 52. Kd4 h5 53. Ke3 Kd5 54. Kf4 Ke6 55. Ke3 Ke5 56. f4+ Kd5 57.
Kf2 h4 58. Ke3 Kc4
{Les blancs abandonnent.} 0-1





Les parties sont affichées sur ce site avec l'interface Javascript du site

ChessTempo

. Merci à eux !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire